Le dictionnaire Petit Robert définit ainsi l’identité :  » Caractère de ce qui demeure identique à soi-même ». Il ajoute ces compléments de définition :  » Données qui déterminent chaque personne et qui permettent de la différencier des autres. Ce qui détermine chaque personne ou groupe ».

Cette notion est donc très riche. D’ailleurs, on parle d’identité personnelle et d’identité collective, familiale, professionnelle, sportive ou religieuse par exemple. Quant à nous, nous nous focaliserons sur l’identité chrétienne. Celle-ci n’est pas automatique mais s’obtient par la nouvelle naissance spirituelle. Nouvelle naissance qui n’implique pas seulement une nouvelle vie mais aussi une nouvelle identité, donc une nouvelle échelle de valeurs où l’amour et la justice occupent le sommet.

A l’écoute du Seigneur Jésus-Christ, nous serons enseignés pour mener une vie conforme à la volonté de Dieu le Père, et ce en méditant les textes d’abord de l’Ancien Testament puis du Nouveau Testament. Tout au long de son ministère terrestre, Jésus-Christ a mis l’accent sur la vraie identité de ceux qui cherchent à être soumis et obéissants à Dieu, stigmatisant l’hypocrisie, la violence, la haine et les erreurs de la tradition humaine et religieuse. Rappelons que chaque personne est unique et spéciale, en commençant par vous qui lisez ces quelques lignes. David Roi d’Israël exprimera cette vérité avec beaucoup de reconnaissance :  » Je te loue de ce que je suis une créature si merveilleuse. Tes œuvres son admirables, et mon âme le reconnait bien. » (Psaumes 139/14).

En effet, Dieu a créé l’homme et la femme à son image : (Genèse 1/27)  » Dieu créa l’homme à son image, il le créa à l’image de Dieu, il créa l’homme et la femme. »
Cela donne à la créature humaine la capacité de parler car le créateur a utilisé la puissance de sa Parole pour appeler à l’existence le néant. La question est :  » Comment utilisons-nous nos paroles ? Est-ce pour construire ou détruire ? «  Tout ce que Dieu a créé est Bon : ( Genèse 1/31)  » Dieu vit tout ce qu’il avait fait et voici, cela était très bon. Ainsi, il y eut un soir, et il y eut un matin: ce fut le sixième jour. » Cette vérité est une interpellation constante pour aider à la prise de conscience et à l’acceptation de soi. Toute plainte ou tout souhait, avoué ou caché, d’être comme l’autre, est un affront fait à notre créateur. Quand l’Éternel nous regarde, il se réjouit d’avoir réalisé  » Un chef d’oeuvre » en nous créant. Les gens heureux se comptent parmi ceux qui ont une image positive d’eux-mêmes. En faites-vous partie ?

Dieu nous aime infiniment et n’a pas hésité un seul instant à sacrifier son Fils unique Jésus-Christ pour notre délivrance, Salut :  » Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle. » ( Jean 3/16 ) et  » Si donc le Fils Jésus-Christ vous affranchit, vous serez réellement libres. »

Si vous êtes en Christ et Christ est en vous par le moyen de la repentance alors vous êtes une nouvelle création et votre destinée est entre les mains de Dieu le Père. N’ayez donc ni peur ni honte !

A suivre

Catégories : Editorial

sem, Curabitur mattis suscipit dolor. tempus vel, id