Introduction :

Tout au long des siècles, l’Éternel a répondu à la démarche de foi, à la prière instante de ceux qui humblement sont venus à lui. Tous, petits et grands, ont vu leur foi persévérante obtenir l »exaucement.

Du mois de juillet au mois de septembre nous allons méditer trois passages de l’Évangile, et découvrir la FOI qui obtient la grâce et le miracle.

1°) Lire Évangile de Marc (Bible 2ème partie Nouveau-Testament) Chapitre 2 versets 1 à 12. Ce récit met en évidence la puissante manifestation de FOI et de SOLIDARITÉ de quatre hommes, déterminés à surmonter tous les obstacles qui les empêchent d’amener à Jésus un homme paralysé, afin qu’il reçoive la guérison. Ces hommes n’ont pas hésité à hisser, sur la maison où Jésus annonce la Parole de Dieu à une foule d’auditeurs, la civière sur laquelle le paralytique est couché et, écartant las solives du toit plat, ils disposent le pauvre homme aux pieds de Jésus-Christ.

Voyant leur FOI, Jésus adresse alors au malade ces paroles étonnantes :  » Mon enfant, TA FOI T’A SAUVE  » (Marc Chapitre 2 Verset 5), ce qui amène les chefs religieux témoins de la scène à penser en leur for intérieur :  » Comment celui-là parle-t-il ainsi ? Il blasphème ! Qui peut pardonner les péchés, si ce n’est Dieu seul ?  » (Marc Chapitre 3 Verset 7).

Le Seigneur Jésus connaît leurs pensées et leur incrédulité, leur pose la question suivante :  » Est-il plus facile, de dire au paralytique : Tes péchés sont pardonnés, ou : Lève-toi, prends ton lit, et marche ?  » ( Marc Chapitre 2 Verset 9). Puis sachant qu’ils n’ont aucune réponse à lui apporter, il ajoute, sans s’attarder davantage :  » Or, afin que vous sachiez que le Fils de l’homme a, sur la terre, le pouvoir de pardonner les péchés : Je te l’ordonne, dit-il au paralytique, lève-toi, prends ton lit et va dans ta maison » (Marc Chapitre 2 Verset 10 et 11). A l’instant même le MIRACLE s’accomplit, la puissance de Dieu se manifeste aux yeux de tous pour guérir cet homme, qui se lève, prends sa civière et sort en marchant devant la foule, qui glorifie Dieu en disant :  » Nous n’avons jamais rien vu de pareil  » (Marc Chapitre 3 Verset 12).

Le MIRACLE qui vient de se produire est un témoignage de l’AMOUR de Dieu pour cet homme malade et une réponse à SA FOI et à CELLE de ses quatre amis.

C’est aussi la confirmation de la Parole annoncée par Jésus, le SIGNE que la MAIN de Dieu s’est posée sur le paralytique, non seulement pour le guérir de son infirmité, MAIS également pour le SAUVER en lui accordant le pardon de ses péchés.

A SUIVRE…

A MÉDITER :  » NOS PAROLES ET NOS ACTES SONT DES SEMENCES PLANTÉES DANS LA VIE D’AUTRES PERSONNES. « 

J.L. MASON
Catégories : Editorial

luctus id porta. vulputate, adipiscing non