Des problèmes ont surgi dans l’église ==> Petit-à-petit les empereurs chrétiens (Souverains) essayèrent d’avoir le contrôle de l’église et celle-ci commença à glisser sur le terrain politique. Les responsables des églises commencèrent à se battre pour gouverner les grandes villes. Bien des gens au sein même de l’église avaient oublié quelle était sa vraie raison d’être.

De la liberté religieuse instaurant le christianisme, impulsée en 313 par l’empereur Constantin, aux lois de 1905 instituant une rigoureuse séparation du pouvoir politique et du pouvoir confessionnel, le chemin fut long et terrassé d’affrontements divers durant près de 14 siècles. La guerre civile et religieuse en France au 16ème siècle sous les Valois, résultant du conflit avec le mouvement protestataire en pleine expansion, constitua un temps fort et tragique dans l’histoire de notre pays. Puis de nouvelles règles législatives sévères et intraitables impulsées sous la 3e République, voulant favoriser un nouveau « modernisme politique et institutionnel », virent le jour à l’aube du 20ème siècle.

En effet aux environs de l’an 500 après Jésus-Christ, Rome elle-même fuit détruite. En l’an 1000, les chrétiens de l’Est étaient complètement séparés de ceux de l’Ouest. Certains chrétiens abandonnèrent les communautés parce qu’ils voulaient se séparer du péché qui régnait à la fois dans l’église et à l’extérieur de celle-ci. Ils se séparèrent du monde et de chrétiens moins spirituels pour entrer dans des communautés particulières appelées MONASTÈRES. Ces monastères étaient généralement entourés de hauts murs destinés à préserver ses occupants de l’influence du monde extérieur.

Est-ce bien pour un chrétien de vivre dans un monastère ?

Voilà une question à laquelle il est bien difficile de répondre. Les monastères ont apporté de bonnes choses ainsi que de mauvaises choses. Ainsi, certains monastères furent des centres intellectuels. Dans certains cas, ce sont des gens de ces monastères qui, en premier lieu, apportèrent l’évangile dans de nouvelles régions. Ils contribuèrent à porter l’évangile en Europe en l’an 500, en Angleterre en l’an 700 environ, et en Scandinavie aux environs de l’an 1000. Mais les difficultés surgirent aussi. En effet les murs de ces monastères séparaient les moines des personnes du monde ; ils ne pouvaient donc connaître leurs besoins, ni les aider.

L’Eglise va connaître une REFORME ==> Rappelons qu’au fil des ans, de nombreuses erreurs se glissèrent dans l’église. Des cérémonies païennes (IMPIES) remplacèrent l’oeuvre du Saint-Esprit. Certaines religions païennes furent légèrement modifiées pour paraître chrétiennes. Dans cette église, le fait d’être membre comptait plus que le fait de mener une vie de piété qui comme le dit l’écriture  » Est utile à tout… » Tout chrétien baptisé devenait chrétien même s’il continuait à vivre comme un païen. Ceux qui essayaient de rappeler à l’église quels étaient les enseignements Bibliques étaient rejetés. Quand Dieu suscitait un réveil on mettait souvent à mort les responsables de celui-ci.

Changement dans l’enseignement ==> Au début du 16ème Siècle, il se produisit un changement sur le plan spirituel ; on doit ce changement à un moine vivant dans un monastère. Ce moine s’appelait Martin Luther :

Luther est un moine, professeur de théologie. Il critique les pratiques de l’Église catholique, comme la vente des indulgences, qu’il trouve contraires à l’enseignement de la Bible. Excommunié en 1521 par le pape Léon X, il est protégé par le prince allemand, Frédéric le Sage. Grâce à ce protecteur, il peut développer ses idées réformatrices et constituer en Allemagne les bases des premières Églises protestantes. Ses idées se répandent très vite en Europe, notamment grâce à l’imprimerie.

Au début, après avoir intégré un monastère, pour obéir aux préceptes de Rome, Martin Luther jeûna et se flagella afin de vivre une rencontre avec Dieu. Cependant il ne réussit pas à vivre une rencontre avec Dieu :

Martin Luther est né le 10 novembre 1483 en Allemagne, à Eisleben. Il étudie le droit à Erfurt. En 1505, pris dans un orage très violent, il fait le vœu de se faire moine s’il échappe à la foudre. Il entre alors au couvent des moines augustins. Il est ordonné prêtre en 1507 et devient docteur en théologie en 1512. Il part alors enseigner la théologie à Wittenberg, ville du prince Frédéric le Sage. Luther n’est plus d’accord avec les pratiques de l’Église catholique et il commence à la critiquer très ouvertement à partir de 1517, à cause du commerce des indulgences. En effet, les indulgences sont présentées comme permettant, en les achetant, d’échapper au purgatoire. En réalité, elles servent à financer la construction de la basilique Saint-Pierre à Rome.

Donc après 7 ans de présence dans le monastère, il commença à étudier la Bible. il y trouva la réponse à ses problèmes.  » Le juste vivra par la FOI  » ( Romains 1/17). C’est par la foi que Martin Luther devint Juste aux yeux de Dieu. Ceux qui par la suite ont suivi cette règle de doctrines Bibliques furent appelés PROTESTANTS. Ils expliquaient leurs enseignements par cette phrase :

 » L’Ecriture seule, la Foi seule, la Grâce seule ».

1°) L’Ecriture Seule : Cela voulait dire qu’ils prenaient la Bible comme seul guide et non plus la tradition de l’église de Rome.

2°) La Foi Seule : Cela voulait dire que l’homme est justifié par Dieu en Jésus-Christ et par la Foi seule. L’homme ne peut rien faire pour trouver Grâce auprès de Dieu si ce n’est accepter Jésus-Christ comme Sauveur et Seigneur.

3°) La Grâce Seule : Cela voulait dire que l’homme est justifié par l’oeuvre du Christ à la Croix. Dieu donne gratuitement à ceux qui croient en lui.

Changements dans l’organisation ==> Martin Luther voulut en revenir à des enseignements Bibliques. Il voulut aussi que l’on conforme sa vie à ces enseignements. Aussi, on rejeta les coutumes païennes et on enleva les idoles des églises. Les Protestants rejetèrent ou abandonnèrent les pratiques non conformes à la Bible. Les Protestants eux-aussi avaient besoin de s’organiser. ainsi l’on vit différentes formes d’organisation se développer suivant les coutumes des pays. Ils voulurent conserver le système qui leur était propre. Ils voulurent un chef autoritaire qui dicterait aux dirigeants régionaux la conduite à suivre et ceux-ci à leur tour agiraient de même avec ceux qui seraient sous leur autorité. Dans cette organisation, le pouvoir central était très puissant.

En Suisse, les Protestants sous la conduite de Jean Calvin adoptèrent une autre forme d’organisation. Sous Calvin, l’organisation de l’église était telle qu’elle permettait aux membres des églises de choisir leur propre responsable, ceux-ci à leur tour choisissaient les responsables régionaux et nationaux. Cette forme d’organisation donnait plus d’autorité au pouvoir régional. Dans d’autres régions d’Europe s’installa une autre forme d’organisation. Ces Chrétiens-ci ne voulurent d’autre autorité que celle du groupe local de croyants. Ils ne voulurent pas de responsable national et refusèrent d’avoir à faire avec les rois. Chacun de ces groupes chercha alors à prouver par la Bible que son système était le bon. Et ils réussirent tous assez bien !

Le Nouveau Testament (Bible) en effet ne nous dit pas de manière précise la forme d’organisation que doit adopter une église. Elle doit varier suivant les besoins de l’église locale. L’église de Corinthe (Épître de l’apôtre Paul/ Bible) découvrit que ce qu’il y avait de plus important dans toute église organisée, c’est l’AMOUR et l’ENTENTE RÉCIPROQUE.

A SUIVRE…

Praesent eleifend ipsum leo. ultricies sit non velit, risus.