Jésus à dit :  » Je bâtirai mon église, et les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle » (Matthieu 16/18).

Quelle merveilleuse promesse ! Ce verset nous donne des renseignements importants sur l’église. Les voici :

L’église est l’église de Jésus ==>  » MON église « 

Jésus a un plan pour son église ==>  » JE bâtirai « 

L’église de Jésus ne sera pas détruite ==> Le séjour des morts ne peut triompher contre elle.

Dieu a un plan pour son église depuis la création du monde. Ce plan Dieu l’a tout d’abord caché puis Il l’a révélé au moment voulu. Nous allons voir que ce plan concerne aussi le futur. En effet Dieu nous a préparé un avenir merveilleux ! Si, présentement, nous avons des difficultés sur notre chemin, nous pouvons cependant envisager l’avenir avec sérénité.

D’où vient l’église ? Elle existe dans beaucoup de pays depuis longtemps, ou bien dans d’autres pays elle vient de naître depuis peu. Notons qu’avant que l’évangile ne soit prêché dans une région , pays… , avant même que QUICONQUE ne connaisse l’évangile, Dieu avait un plan. Ce plan n’a donc pas commencé pendant notre vie ; il n’a pas commencé à la croix du calvaire où Jésus donna sa vie en rançon pour plusieurs. Non, Dieu avait un plan avant la création du monde. L’apôtre Paul a parlé de ce plan divin à l’église d’Éphèse en ces termes :

 » En lui (Jésus-Christ), Dieu nous a élus avant la fondation du monde, pour que nous soyons saints et irrépréhensibles devant lui, nous ayant prédestinés dans son amour à être ses enfants d’adoption par Jésus Christ, selon le bon plaisir de sa volonté, à la louange de la gloire de sa grâce qu’il nous a accordée en son bien-aimé.  » ( Éphésiens 1/4-6)

Puis, lorsque les temps furent accomplis, Jésus Vint. (cf. Galates 4/4). Jésus enseigna la vérité au sujet de Dieu et fit de nombreux miracles. Les hommes ne voulurent pas de lui ; mais Dieu le ressuscita ! Jésus commença son ministère parmi les Juifs. Nombreux sont ceux qui parmi eux Le refusèrent ; cependant Dieu poursuivit l’exécution de son plan. C’est encore à l’église d’Éphèse que Paul explique ceci :

 » Ce mystère n’a pas été manifesté aux fils des hommes dans les autres générations, comme il a été révélé maintenant par l’Esprit aux saints apôtres et prophètes de Christ. Ce mystère, c’est que les païens sont cohéritiers, forment un même corps, et participent à la même promesse en Jésus Christ par l’Évangile.  » (Éphésiens 3/5-6)

L’église, c’est donc tous ceux qui croient en Christ, à quelque nation qu’ils appartiennent. Par l’évangile, ils font maintenant partie de son église. Il arrive que des chrétiens souffrent à cause de leur foi en Jésus-Christ. Parfois l’église souffre. Il se peut qu’on vous ait maltraité parce que vous êtes chrétien. Il arrive que des chrétiens soient blessés ou mal compris ; ou bien même qu’on les attaque à cause de leur foi. Cela s’appelle de la PERSÉCUTION. Il nous est difficile de comprendre ce genre de souffrance. Et peut-être vous êtes-vous demandé :  » Mais pourquoi donc me fait-on de la peine ?  » Il n’est certes pas facile de répondre à cette question ; voyons plutôt ce que dit la Bible :

Certaines souffrances sont incontournables ==> Tout le monde peut souffrir, chrétien ou non. Les chrétiens ont aussi à souffrir. Paul dit au Jeune-homme Timothée :  » Or, tous ceux qui veulent vivre pieusement en Jésus Christ seront persécutés.  » (2 Timothée 3/12 ). Ce qui est merveilleux c’est de savoir que quand nous souffrons, Dieu est avec nous et nous donne sa force.

La souffrance est passagère ==> La souffrance ne durera pas toujours. Paul écrit à l’église de Rome :  » J’estime que les souffrances du temps présent ne sauraient être comparées à la gloire à venir qui sera révélée pour nous.  » (Romains 8/18)

La souffrance a une fin glorieuse ==> Quand nous passons par des temps de souffrance, nous pouvons penser à l’avenir ; ainsi les regards se détachent de la terre, pour se tourner vers le ciel. La Bible dit :  » Si nous persévérons, nous régnerons aussi avec lui.  » (2 Timothée 2/12).  Dieu tient un registre. Comme nous l’avons souligné précédemment, Dieu a prévu pour l’église des choses merveilleuses. Cet avenir merveilleux nous y avons droit, mais il nous faut avant tout être fidèles ici-bas même quand des problèmes se posent à nous. Vous me direz peut-être :  » Être rejeté par son père, sa mère… parce qu’on est chrétien, c’est dur. «  Oui, certes et cette souffrance est normale.

Naissance de l’église : Le livre des Actes des Apôtres nous parle d’un jour particulier qui s’inscrivait dans le cadre de la Pentecôte qui était un grand jour pour le Juifs. C’était l’époque de la moisson, aussi beaucoup de gens parcouraient de grandes distances pour se rendre à Jérusalem. L’église a donc commencé son développement de manière merveilleuse. Il y avait beaucoup de nouveaux convertis : (Voir Actes 2/41) et l’église croissait de jour en jour : (Actes 2/47). Bientôt, cependant les difficultés commencèrent. Les ennemis de Dieu se mirent à combattre l’église et le livre des Actes des Apôtres nous rapporte quelles souffrances elle eut à endurer : (Voir Actes 4/23; 5/17-18). Déjà à cette époque beaucoup de mensonges circulaient au sujets des croyants. Certaines personnes après avoir entendu les messages de l’évangile les déformaient de telle sorte qu’ils devenaient des mensonges, des fausses doctrines. Le gouvernement Romain n’aimait pas les églises des premiers siècles, ceux-ci furent accusés d’être de mauvais citoyens. Parmi les premiers chrétiens nombreux sont ceux qui eurent à souffrir. Certains furent torturés, beaucoup furent tués. Cependant, on ne peut tuer une vérité. Les croyants furent obligés de quitter leur lieu d’habitation à cause de la persécution qui est survenue suite au meurtre d’Etienne : (Voir Actes 8/1 ). Les chrétiens parlaient de ce que Dieu avait fait partout où ils allaient : (Voir Actes 8/4).

Le livre des Actes, dans sa presque totalité, nous décrit la façon dont le message de l’évangile s’est justement propagé afin de permettre à l’église de Jésus-Christ de se multiplier. Il décrit le ministère de Paul et de Pierre. La plupart des livres du N.T sont en fait des lettres écrites par Paul aux églises naissantes.

En fin de compte, les chrétiens furent si nombreux dans l’empire Romain que des empereurs même se convertirent. ainsi, l’empereur Constantin (Environ 300 ans après J.C) légalisa la religion chrétienne. Nombreux sont ceux qui se joignirent à l’église pour faire comme les autres, ainsi certains ne connaissaient même pas Dieu ; ils faisaient parti de l’église comme ont fait partie d’un club, mais il n’y avait dans leurs vies aucune réalité visible de salut par grâce en Jésus-Christ. Ceci entraîna évidemment une certaine confusion puisque la véritable église est composée de tous ceux qui acceptent Jésus-Christ comme Sauveur et Seigneur. Malgré ce temps de trouble, il y eu toujours une véritable église composée de chrétiens fidèles et cette église se mit à grandir rapidement.

Au fur et à mesure que l’église grandissait, il s’avérait nécessaire de l’organiser pour que les membres de celle-ci puissent travailler en harmonie. Revenons au démarrage de l’église dans Actes 6, nous remarquons que les veuves d’origines Hellénistes ayant besoin d’être aidées, il fut choisit des diacres pour ce ministère : (Voir Actes 6/1-4). L’église avait encore d’autres besoins. Elle devait être protégée contre ceux qui lui voulaient du mal et contre le danger des fausses doctrines. Les grandes église devaient aider les plus petites ; il fallait donc une organisation pour mieux collaborer et renforcer l’unité.

A SUIVRE…

consectetur justo Aliquam odio leo velit, lectus risus Donec mattis elit.