Hébreux 9/14  » Combien plus le sang de Christ, qui, par un esprit éternel, s’est offert lui-même sans tache à Dieu, purifiera-t-il votre conscience des œuvres mortes, afin que vous serviez le Dieu vivant! « 

Un jour, l’Empereur Napoléon 1er avait devant lui une carte du monde sur laquelle les îles Britanniques figuraient en rouge. Voulant écraser cette marque rouge avec son pouce, il s’écria :  » S’il n’y avait pas ces Iles Britanniques, je serai le Maître du monde ! »Satan regarde la terre sur laquelle il y a, depuis plus de 2000 ans, une marque rouge : La Croix du Calvaire, rouge du sang de Jésus notre Sauveur, et il dit :  » S’il n’y avait pas cette marque rouge, je serai le maître du monde ! «  Mais la tâche est là. Il ne l’a pas effacée, et ne le pourra jamais. Alléluia ! Ainsi que nous le chantons :  » La Croix reste debout !  » Elle garde toute son efficacité pour le salut des pécheurs.

Il est bon de noter que Jésus n’a rien fait de mal pour mourir sur cette Croix infâme, objet de malédiction : (VOIR Galates 3/13). Même Pilate, ce gouverneur tyrannique, appelé à trancher dans ce procès qui le gêne : ( VOIR Matthieu 27/23), va jusqu’à dire :  » Quel mal a-t-il fait? Je ne trouve en lui rien qui mérite la mort ». Néanmoins, pour satisfaire cette foule en délire, chargée d’une haine incontrôlable, il va livrer Jésus à cette mort affreuse :  » Et leurs cris l’emportèrent… Il livra Jésus à leur volonté » (Luc 23/22-25)

Chateaubriand ( né à Saint-Malo le 4 Septembre 1768 et mort à Paris le 4 juillet 1848 , est un écrivain et homme politique Français. Il est considéré comme l’un des précurseurs du  romantisme français et l’un des grands noms de la littérature française. ) a écrit ceci :  » Ce n’est pas de tuer l’innocent comme innocent qui perd la société, c’est de le tuer comme coupable »

En effet, ce genre de crimes mérite bien comme salaire, la perdition. pourtant, avec la mort de Jésus, les choses sont bien différentes.

__ Avoir tué Jésus ne perds pas le monde, mais le conduit au salut : ( VOIR Jean 3/16-17)

__ Le crime ne paie pas dit-on !… Le sang précieux de Jésus nous a rachetés à un grand prix : ( VOIR 1 Pierre 1/18-19 ).

__ En principe, le crime conduit les meurtriers en prison. La mise à mort de Jésus les fait sortir. Il a été établi pour faire sortir de prison les captifs : ( VOIR Esaïe 42/7 )

Seront perdus seulement ceux qui refusent de recevoir dans leur cœur, leur vie, le grand AMOUR qui a poussé Jésus jusqu’à la CROIX.

Catégories : Editorial

odio ut venenatis, tristique sed id, lectus mattis